Démarches administratives

Question-réponse

Comment renégocier ou faire racheter son crédit ?

Vérifié le 29 septembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Lorsque les taux d'intérêts baissent, vous pouvez renégocier votre crédit immobilier ou le faire racheter par une autre banque afin d'obtenir des conditions d'emprunt plus favorables.

Vous pouvez renégocier votre prêt immobilier avec la banque qui vous l'a accordé.

Vous pourrez ainsi obtenir de meilleures conditions d'emprunt avec un taux d'intérêt plus faible qu'à l'origine. Cela peut donc se traduire par :

  • un allègement de vos mensualités de prêt à rembourser ;
  • ou une réduction de la durée de vos remboursements.

Cet aménagement du contrat est officialisée par un avenant au contrat immobilier initial.

L'acceptation par la banque doit être donnée par lettre, le cachet de la poste faisant foi, ou selon tout autre moyen convenu entre les parties de nature à rendre certaine la date de l'acceptation par l'emprunteur.

  À savoir

quel que soit le type de prêt que vous souhaitez souscrire, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à partir de la réception de l'avenant pour l'accepter ou le refuser.

  • L'avenant comprend :

    • un échéancier des amortissements détaillant pour chaque échéance le capital restant dû en cas de remboursement anticipé ;
    • le taux annuel effectif global et le coût du crédit sur la base des seuls échéances et frais à venir.
  • L'avenant comprend :

    • un échéancier détaillant pour chaque échéance le capital restant dû en cas de remboursement anticipé ;
    • le taux annuel effectif global et le coût du crédit, calculés sur la base des seuls échéances et frais à venir jusqu'à la date de révision du taux ;
    • les conditions et modalités de variation du taux.

Vous pouvez également faire racheter votre crédit par un nouvel établissement financier. Il donne lieu à un nouveau contrat.

Vous devrez généralement payer :

 À noter

pour garantir le prêt, le prêteur peut vous imposer d'assurer votre crédit, de prendre une caution bancaire ou une hypothèque.